Accueil Ethique et plus...

Paul VII à l'Onu - © D.R. Le 4 octobre 1965, le pape Paul VI déclarait devant l’Assemblée Générale des Nations Unies : "C'est comme expert en humanité que nous apportons à cette organisation le suffrage de nos derniers prédécesseurs, celui de tout l'épiscopat catholique et le nôtre, convaincu comme nous le sommes que cette organisation représente le chemin obligé de la civilisation moderne et de la paix mondiale." (cf. site du Vatican)

La Genèse, retable St-Germain l'Auxerrois - © Tekoaphotos

Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu il le créa, homme et femme il les créa.
Dieu les bénit et leur dit : "Soyez féconds, multipliez, emplissez la terre et soumettez-la"
(Genèse 1,27-28)

Un demi-siècle après ces mots de Paul VI, le monde semble avoir plus que jamais besoin de cette expertise en humanité. En effet, alors que des murs sont tombés… d’autres ont été construits, alors que des pays émergent… d’autres dépriment, la consommation ostentatoire gagne du terrain, l’économie se financiarise, la technique contrôle nos quotidiens, le vivant est devenu une base à optimiser et, in fine, l’accélération des changements brouille des repères ce qui génère des radicalités de toutes natures. Ces évolutions inquiétantes créaient du doute, de la peur et même des violences intérieures.

Le monde civilisé est-il pour autant en train de s’effondrer ? Bien sûr que non ! Face à ces « zones d’ombres » d’un monde sans barrière, médiatique et connecté, il existe de formidables énergies, des femmes et des hommes, croyants ou non, qui impulsent un monde joyeux et responsable.

À leur côté, l’Église "experte en humanité" décrite par le bienheureux Paul VI a plus que jamais la mission d’aller à la racine des problèmes : l’Homme, le bien et le mal. En s’appuyant sur la foi et la raison, elle invite humblement l’humanité à construire des repères bienveillants et respectueux de la création.

Notre page "Éthique et plus" est une réponse à cette invitation afin que nos réflexions éclairent nos consciences et nous aident à incarner le monde dans des limites qui le rendent juste, moral et donc humain.

Le développement économique

Roland Cat, Le Projet - © D.R."Bien que de façon fragile et non homogène, de nombreuses régions du globe se sont aujourd’hui développées, entrant au nombre des grandes puissances destinées à jouer un rôle important dans l’avenir. Il faut néanmoins souligner qu’il n’est pas suffisant de progresser du seul point de vue économique et technologique. Il faut avant tout que le développement soit vrai et intégral. Sortir du retard économique, fait en soi positif, ne résout pas la problématique complexe de la promotion de l’homme, ni pour les pays bénéficiaires de ces avancées, ni pour les pays déjà économiquement développés, ni non plus pour ceux qui restent pauvres."
Encyclique Caritas in veritate, Benoit XVI, 29 juin 2009, II. 23 Haut

La valeur du progrès et ses limites

"Loin d’opposer les conquêtes du génie et du courage de l’homme à la puissance de Dieu et de considérer la créature raisonnable comme une sorte de rivale du Créateur, les chrétiens sont au contraire bien persuadés que les victoires du genre humain sont un signe de la grandeur divine et une conséquence de son dessein ineffable. Mais plus grandit le pouvoir de l’homme, plus s’élargit le champ de ses responsabilités, personnelles et communautaires. On voit par là que le message chrétien ne détourne pas les hommes de la construction du monde et ne les incite pas à se désintéresser du sort de leurs semblables : il leur en fait au contraire un devoir plus pressant."
Message au monde des Pères au début du Concile Vatican II, octobre 1962, DC 1962, 1409 Haut

Les menaces contre la vie humaine

Hans Baldung, Les âges de la vie"La vie humaine connaît une situation de grande précarité quand elle entre dans le monde et quand elle sort du temps pour aborder l'éternité. La Parole de Dieu ne manque pas d'invitations à apporter soins et respect à la vie, surtout à l'égard de celle qui est marquée par la maladie ou la vieillesse. S'il n'y a pas d'invitations directes et explicites à sauvegarder la vie humaine à son origine, en particulier la vie non encore née, comme aussi la vie proche de sa fin, cela s'explique facilement par le fait que même la seule possibilité d'offenser, d'attaquer ou, pire, de nier la vie dans de telles conditions est étrangère aux perspectives religieuses et culturelles du peuple de Dieu."
Encyclique Evangelium Vitae, Jean-Paul II, le 25 mars 1995, II. 44 Haut

Le rôle du mariage et de la famille

La famille est en quelque sorte une école d’enrichissement humain. Mais, pour qu’elle puisse atteindre la plénitude de sa vie et de sa mission, elle exige une communion des âmes empreinte d’affection, une mise en commun des pensées entre les époux et aussi une attentive coopération des parents dans l’éducation des enfants. La présence agissante du père importe grandement à leur formation ; mais il faut aussi permettre à la mère, dont les enfants, surtout les plus jeunes, ont tant besoin, de prendre soin de son foyer sans toutefois négliger la légitime promotion sociale de la femme."
Conston pastorale Gaudium et Spes, Paul VI, 7 déc. 1965, II. 52-1 Haut

La relation entre les hommes dans le travail

Scènes de la vie de saint Joseph : la Sainte Famille. Panneau du milieu d'un vitrail d'une chapelle rayonnante de l'église Saint-Austremoine d'Issoire, Auvergne, France"La conscience que le travail humain est une participation à l’œuvre de Dieu doit, comme l’enseigne le Concile, imprégner même « les activités les plus quotidiennes. Car ces hommes et ces femmes qui, tout en gagnant leur vie et celle de leur famille, mènent leurs activités de manière à bien servir la société, sont fondés à voir dans leur travail un prolongement de l’œuvre du Créateur, un service de leurs frères, un apport personnel à la réalisation du plan providentiel dans l’histoire."
Encyclique Laborem exercens, Jean Paul II, 14 sept. 1981, V. 25 Haut

Bibliographie
  • Les tâches de la famille chrétienne, Jean-Paul II, 1981
  • Le travail humain, Jean-Paul II, 1981
  • La splendeur de la vérité, Jean-Paul II, 1993
  • Evangile de la vie, Jean-Paul II, 1995
  • Lettre aux familles, Jean-Paul II, 1994
  • Famille, mariage et "union de fait", Conseil pontifical pour la famille, 2000
  • Les sources de la morale chrétienne, Servais Pinckaers, Cerf, 1993
  • Précis de théologie morale, Jean-Louis Bruguès, Mame, 1995
  • La morale catholique, Servais Pinckaers, coll. "Bref", Cerf, 1991
  • La morale en questions, Mgr A.-M. Léonard, éd. de l'Emmanuel, 1994
  • Repères éthiques, Xavier Thévenot, Salvator, 1983
  • • Revue Ethique, sur de nombreux thèmes, éd. Universitaires
  • La doctrine sociale de l'Eglise, J.-L. Chabot, coll. Que sais-je ? P.U.F., 1992
  • Morale et mystique, Maurice Zundel, Anne Sigier, 1986